On peut toujours essayer de se convaincre que ce n’est pas grave si l’on n’arrive pas à parler en public, que ce n’est pas notre truc, que tout le monde n’est pas voué à devenir conférencier, politique ou vendeur, que parler en public n’est pas donné à tout le monde ou que sais-je encore comme excuses, cela ne changera pas la réalité des choses : savoir parler en public est un sacré AVANTAGE, ne pas savoir le faire est un sacré HANDICAP. Après la lecture de cet article, inchaAllah, vous verrez autrement la prise de parole en public 🙂

Je ne parlerai pas ici des raisons qui expliquent les échecs lors de prises de parole en public, ni des outils pour réussir une bonne prise de parole (cela fera l’objet du prochain article inchaAllah).

Dans cet article je partagerai avec vous les raisons qui doivent nous pousser, tous, à nous mettre, sérieusement, à la prise de parole en public.

Raison #1 : Nous sommes la nation de l’appel à Dieu, donc de la prise de parole en public 😉

Je sais que, là encore, certains d’entre nous pensent que l’appel, le prêche, la prédication, … que tout cela relève de la responsabilité des imams, des conférenciers, des savants … et que moi le simple musulman monsieur tout le monde  je n’ai qu’à m’occuper de ma petite personne et le monde ira bien.

Désolé de faire un peu le rabat-joie ( 🙂 ), appeler au bien et condamner le blâmable est la responsabilité, le devoir de tout musulman, de toute musulmane. Les publics diffèrent, les contenus aussi, les méthodes aussi, tout cela, bien entendu, en fonction des compétences des uns et des aptitudes des autres mais le fondement est le même pour tous.

Qu’on le veuille ou non, il nous arrive dans notre vie de devoir dire à quelqu’un des choses sur l’Islam, d’expliquer une notion, de partager une connaissance … N’allez surtout pas imaginer, forcément, l’appel oral en mode super conférence devant 1000 personnes, il peut s’agir d’un petit groupe d’ami(e)s, des membres de sa famille etc

Renoncer à travailler et développer sa prise de parole en public c’est, quelque part, renoncer à son devoir d’appel au bien et de condamnation du blâmable.

Raison #2 : Nous y sommes confrontés, et ce, depuis la maternelle 🙂

Sérieux, ça commence très tôt dans notre vie : Allez Rachid, c’est à toi maintEnant, tu tE lèves et tu racontes à tes camarades cE quE tu as fait cE weed-end (j’ai mis les E pour mieux imiter la prononciation de la maîtresse lol)

Exposés, présentation de dossiers, soutenances, comptes-rendus, réunions professionnelles, assemblées associatives, entretiens d’embauche ou pour un stage, …. bref, il est quand même très difficile de trouver une personne n’ayant vécu aucune de ces situations de la vie. Autant le dire clairement, la prise de parole en public, on peut très difficilement y échapper dans sa vie, alors autant s’y mettre histoire d’être prêt au moment où l’on y est confronté.

Passer sa vie à esquiver ces moments de prise de parole en public est une mauvaise stratégie, car c’est chercher à éviter l’inévitable.

Déjà qu’on ne nous a jamais appris à le faire tout en nous demandant de bien savoir le faire (vive l’éducation nationale !), si en plus de cela moi même j’esquive le sujet, rien ne s’arrangera.

Raison #3 : Cela renforce nos propres convictions

Le principe du “prêcheur prêché” est bien connu en psychologie sociale. A force d’appeler à quelque chose on finit par s’en persuader soi-même, et si on l’était déjà et bien on en devient encore plus persuadé.

Cela est particulièrement intéressant pour nous autres musulmans, parler de Dieu face à un public augmente notre conviction envers Lui, appeler aux bonnes choses nous y attache davantage …

C’est une chose que d’être convaincu d’une valeur, cela en est une autre lorsqu’il s’agit de la transmettre à un public. Notre engagement n’est pas le même dans les deux cas.

Dans le prochain article, je reviendrai avec vous, inchaAllah, sur les raisons de blocage qu’éprouvent celles et ceux qui ont du mal à parler publiquement et comment les surmonter, d’ici là, je vous souhaite une bonne attente pleine de patience 🙂

Ce que vous devez faire maintenant c’est de répondre à la question suivante : si tel est votre cas, pourquoi vous ne vous mettez pas à la prise de parole en public ?

Share.

13 commentaires

  1. salam aleykum .alors moi je pique un fard dès que je prend la paroles devant juste 2 personnes alors…et pourtant j’en ai des choses à dire parfois !!

  2. Assalamu aleikum,

    Barakallahu fik pour cet article; j’attends incha Allah patiemment la suite 🙂

    Il y a aussi l’une ou l’autre excuse (non mentionnée dans cet billet) que je me fais pour ne pas consciemment travailler la prise de parole devant un public.

  3. Salam a3leykom, cet article a été écrit pour moi lol! Il est difficile pour moi de parler en public à tel point que je somatise. Ce qui me gêne c’est d’avoir tous les regards posés sur moi tout simplement; Pourquoi je ne sais pas! C’est tout de même un vrai handicap pour moi. J’attends donc la suite avec impatience inchaallah

  4. Salam alaykoum wa rahmatouLlah wa barakatouh,

    Merci pour cet article très intéressant (comme tous les autres articles d’ailleurs ^^). Je me languis le prochain ! 😀

    Baraka Allah oufikoum pour votre travail ! Qu’Allah soubhana wa ta’ala vous en attribue de la meilleurs des manières, amine !

    Salam alaykoum.

  5. Salam alaykoum,

    Ah la prise de parole en public! Mon cauchemar! J’ai tout fait pour l’esquiver tout au long de mes études :s
    Avec l’âge (et depuis que je suis maman, va savoir pourquoi?) ça va beaucoup mieux mais cela me demande tout de même des efforts quand je dois prendre la parole en public…
    J’attends la suite de ton article avec impatience!

    Baraka Allahou fik 🙂

  6. Barakaallahou fik pour ce nouveau topic sorti des sentiers battus et finement étayé !

    Cela en bouche un coin ! Rien que le premier point fait froid dans le dos, il est sans appel.

    Qu’Allah nous facilite la prise de parole en public pour répondre à Son Appel et être un Instrument au service de Sa Cause.

  7. Salam wahlaykoum akhi… si tu avais qqle conseils pour les personnes fermées, qui détestent les oraux, qui sont complètement bloquées afoond 🙂 quels seraient-ils ?

Reply To Hanifa Cancel Reply